Accueil > Terre de Corse > Carnets de route BALAGNE > A bord du Trinighellu

A bord du Trinighellu

Publié le 25/07/2007
© Texte R. Duroselle et photos J.-P. Amet

Carnet de route
Mis en service en 1888, le train corse appelé souvent “Micheline” rallie Bastia à Ajaccio depuis 1894. Une véritable chance pour la population, mais aussi pour les touristes qui découvriront la Corse autrement en traversant des paysages magnifiques, souvent invisibles de la route.
La “Micheline” est le petit train le plus charmant d’Europe. Liliputien avec ses deux ou trois wagons, il traverse doucement l’île, prenant évidemment encore le temps d’admirer les multiples trésors naturels de la Corse. Son histoire peu ordinaire est aussi tourmentée que le trajet qu’il réalise chaque jour. Sa construction fut d’ailleurs difficile et l’on a longtemps pensé que la jonction Bastia-Ajaccio serait irréalisable. En effet, celle-ci nécessitait la création d’un tunnel de 3 916 mètres pour franchir le col de Vizzavona ainsi que la réalisation par Gustave Eiffel d’un viaduc de 30 mètres au-dessus du Vechju. Si l’on ajoute les difficultés techniques et administratives, la création de cette ligne aura duré environ quarante ans… Depuis toujours, les Corses sont profondément attachés à leur train. Celui-ci fait partie intégrante de l’environnement humain et appartient à l’identité collective. Ainsi, beaucoup ont conté la “Micheline” à travers diverses chansons, comme la très populaire “A canzone di u trenu”. Et si les Corses parlent de leur train avec tendresse, l’appelant “Trinighellu” (le tremblotant), ce n’est pas pour rien, et certains détails ont toujours fait sa différence. Par exemple, pendant longtemps, il suffisait de faire du stop sur la voie pour que le conducteur s’arrête. Et des arrêts non officiels il en existait - et encore aujourd’hui - un certain nombre. “Eh cela rapproche du village…”, disent certains voyageurs. Mais le “train à grande vibration” n’a semble-t-il pas séduit uniquement son peuple. Sa dimension est internationale et sa réputation n’est plus à refaire. Pour les touristes (300 000 par an), c’est le meilleur moyen de visiter la Corse. Ce que le “Trinighellu” nous offre comme spectacle est incomparable. Depuis les fenêtres, on découvre des points de vue uniques sur les plus beaux paysages de l’île. On pourrait même penser que son parcours est un formidable résumé de la Corse, ou bien un long métrage, qui traiterait de l’histoire de l’île : ethnologie, géologie et architecture. La voie est à elle seule une véritable mine d’or avec ses ponts et autres viaducs, véritables œuvres d’art. Le train se joue des contrastes. “Parfois il court au ras des vagues et au milieu des pins de la Balagne. Plus tard il suit les sentiers de la transhumance, s’exile aux confins de la Corse” et, comme un serpent longe les montagnes accidentées. Ainsi on découvre un peu de Niolo, de Castagniccia, de bleu des forêts de Vizzavona… Et lorsqu’il délaisse les bleus, c’est pour épouser les couleurs chaudes et se fondre dans l’ocre du désert des Agriates.

LA CORSE AU DEPART DES GARES
Conscients de l’intérêt que portent les touristes à la “Micheline”, les Chemins de Fer de la Corse proposent plusieurs formules d’abonnement, de circuit ou de journée découverte afin de profiter des différentes étapes du réseau. Ainsi sur le trajet Bastia-Ajaccio, on peut découvrir un certain nombre de petites gares adorables, départs de balades inoubliables… Arrêt obligatoire à la gare de Soveria. C’est ici que l’on peut admirer le village perché de Soveria, l’un des plus charmants de Corse. Une balade à travers ses ruelles permet de comprendre l’ancienne structure de la société villageoise. Autre stop à ne pas manquer, la gare de Venaco. Située au cœur du parc naturel régional de la Corse, elle est le départ de nombreux sentiers de randonnée balisés et fléchés. Si la liste est longue et les niveaux de difficulté différents, le mieux est de s’adresser au parc naturel régional de la Corse pour obtenir de plus amples renseignements. Pour les moins sportifs, la visite du village de Venaco ne manque pas d’intérêt. D’autres balades sont proposées au départ de Vivario ou de Vizzavona. De la gare de Vizzavona, par exemple, visite guidée en forêt avec un forestier de l’Office national des forêts, pique-nique… Vizzavona est un lieu de villégiature exceptionnel au cœur de la Corse entouré de montagnes, de torrents, et offrant surtout une flore très riche mélangée de pins laricio et de hêtres… Les amoureux de la marche sportive se régaleront des nombreuses randonnées proposées au départ du hameau. Si le trajet vers Ajaccio offre de nombreuses possibilités de découvrir la vraie Corse, la ligne Bastia-Calvi, elle aussi, est magnifique. Si chaque étape est unique, certaines d’entre elles sont à faire absolument. Depuis la gare de Belgodère, des promenades sont proposées pour découvrir les villages balanins. Le chemin emprunté est appelé la “route des artisans”. Installés dans l’arrière-pays, ces artisans sont là pour faire revivre les villages. Là-bas, potiers, souffleurs de verre, luthiers ou couteliers font découvrir leur art dans la plus pure tradition artisanale… Moyen de transport collectif à taille humaine, la “Micheline” est aujourd’hui bien plus qu’un simple petit train. Il est et restera un lieu de rencontre incomparable et inoubliable avec les Corses, avec la Corse…

Infos Pratiques

ADRESSES UTILES
*Chemins de Fer de la Corse
Pour tous renseignements tarifs, horaires, circuits organisés…
Tél. 04 95 32 80 57 / 04 95 32 80 60 - www.trainstouristiques-ter.com
*Principales gares
- Bastia - Tél. 04 95 32 80 61
- Ajaccio - Tél. 04 95 23 11 03
- Calvi - Tél. 04 95 65 00 61
- Corte - Tél. 04 95 46 00 97
- L’Ile-Rousse - Tél. 04 95 60 00 50

Tarifs
*Bastia/Ajaccio : 23,90 €
*Calvi/L’Ile-Rousse : 2,40 €
*Calvi/Bastia : 13,60 €
*Ajaccio/Calvi : 20,90 €
*Tarifs spéciaux
La carte zoom à 48 € permet au voyageur de circuler librement sur tout le réseau ferroviaire corse pendant 7 jours consécutifs. Consigne gratuite pour un maximum de 20 kg. La carte zoom est vendue dans toutes les gares.

Tarifs saisonniers
*Pendant la période estivale, vous pouvez profiter des offres suivantes :
- Pass Evasion (trains + activités pleine nature) : moins de 55€ par personne.
- Pass Montagne (trains + randonnée) : moins de 100€ par personne.
- Pass Escapade (train + randonnée des lacs de la Restonica) : moins de 50 € par personne.

Temps de trajet
*Bastia/Ajaccio : 3 h 30
*Bastia/Calvi : 2 h 40
*Ajaccio/Calvi : 4 h 30
*Calvi/L’Ile-Rousse : 45 minutes
*Ajaccio/Corte : 2 h
*Bastia/Corte : 1 h 40
Attention ! Le tronçon Ponte Leccia/L’Ile-Rousse ne sera ouvert que du 1er/07/07 au 15/09/07. En dehors de ces dates, la liaison s’effectue en car.

Projets
*Des travaux de modernisation sont en cours et des nouveaux trains seront mis en circulation à partir du printemps 2008.

A lire
*Guide du train malin, la Corse en train. Éd. MediaTerra - 9 €
En vente dans toutes les gares.
Très informatif, ce guide raconte l’histoire de la “Micheline” et propose des circuits exclusifs à partir des différentes gares, pour un jour, un week-end ou une semaine…

EXTRAIT DU MAGAZINE
THEMATIQUE N°5 TERRE DE CORSE

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez-nous sur
Facebook !