Accueil > Terre des Alpes > Randonnées HAUTES-ALPES > Briançon, les chalets de la Taure

Briançon, les chalets de la Taure

A l’ombre des pins cembros

Publié le 03/10/2008
© Texte et photos C. Aubert - F. Mathray - L. Meyer

Rando
A quelques encablures seulement de Briançon, venez découvrir l’un des ensembles biologiques les plus intéressants de la région : la cembraie des Ayes. Considérée par les scientifiques comme l’une des plus belles forêts de pins cembros (ou arole) des Alpes françaises, elle mérite bien qu’on s’y attarde un peu. Vous reconnaîtrez facilement ce conifère grâce à ses aiguilles groupées par cinq et ses gros cônes bleu-violet. Cet ensemble forestier abrite une faune et une flore riches en raison de milieux très variés : vous traverserez tour à tour des landes humides (rhododendron, myrtille, lis martagon), des landes sèches (genévrier commun, camarine noire, orchis grenouille), des pelouses (thé suisse, globulaire) et des reposoirs à bestiaux (épinard et oseille sauvages). Cette diversité profite naturellement à la faune et notamment à une vingtaine d’espèces d’oiseaux qui y trouvent nourriture et refuge : le casse-noix moucheté, la sitelle torchepot, les chouettes chevêchette et de Tengmalm, le tétras-lyre... Ce patrimoine biologique était fortement menacé par des activités humaines trop agressives : de magnifiques pins cembros en forme de candélabre et vieux de plus de 500 ans furent sacrifiés au profit du mélèze, plus « rentable » ; le pâturage pratiqué trop tôt et l’accès facilité par les pistes forestières compromettaient, entre autres, la reproduction du tétras-lyre, espèce en péril (et pourtant chassée ! ). Toutes ces activités ont justifié la création, en 1990, d’une réserve biologique forestière, fruit d’une concertation entre des associations de protection de l’environnement, la municipalité de Villard-Saint-Pancrace et l’Office national des fôrets.

Lexique

Aye : issu de l’occitan, une hauteur boisée.
Taure : de la racine “tol”, hauteur.
Peyron : de l’occitan “peira”, pierre, ou “peiron” pour chaudron.
Orceyrette : du latin “ursus”, ours, ou de la racine hydronymique “dor”, eau. On imagine assez facilement que le plantigrade ait pu fréquenter ces lieux boisés.

 

Infos Pratiques


ITINERAIRE
Du Plan Peyron*, prenez à gauche la piste qui monte dans la forêt, sur environ 50 m, puis bifurquez à droite sur le sentier balisé en orange et jaune (“circuit de l’Alp”). La montée est régulière et agréable car ombragée et ponctuée de nombreux filets d’eau. La pente se radoucit à l’approche des chalets de la Taure*. Laissez alors le sentier qui part à droite et montez jusqu’aux habitations, nichées dans une belle clairière. En passant au-dessus du dernier chalet, vous retrouverez rapidement des balises jaunes et la forêt, que vous allez traverser à flanc. Les combes (couloirs d’avalanches) laissent apparaître le lac de l’Orceyrette* en contrebas. Le hameau de l’Alp se cache au bout du sentier, qui sur la fin n’est plus très bien marqué ; suivez alors les cairns et ne descendez jamais. Au milieu des chalets de l’Alp, une piste caillouteuse prend le relais et vous ramène au fond du vallon, jusqu’au lac de l’Orceyrette. Contournez ce dernier par la droite en empruntant le circuit de l’Alp (panneau), qui continue en rive droite du torrent, jusqu’au Plan Peyron.

PRATIQUE
Accès

*Dans Briançon, suivez la direction Gare SNCF puis Villard-Saint-Pancrace. À l’entrée du village prenez à gauche, un panneau (très discret) indique les Ayes. La route se transforme en piste carrossable. Traversez les Ayes et continuez jusqu’au Plan Peyron où vous vous garez.

Caractéristiques
*Départ : 1 860 m
*Arrivée : 2 185 m
*Dénivelé : 325 m
*Durée : 2 h 45/3 h 15
*Itinéraire : itinéraire en boucle
*Difficulté : aucune
*Carte : IGN TOP 25 3536 OT Briançon Serre-Chevalier Montgenèvre
*Balisage : balises jaunes et panneaux indiquant le circuit de l’Alp.

ADRESSES UTILES
*Arnica Montana, association de protection de l’environnement, organise des sorties botaniques dans le bois des Ayes.
Tél. 04 92 21 25 76 (MJC de Briançon)

C'est écrit

*Fleurs de nos montagnes, Sequoïa Editions
Ouvrage réalisé par le Parc national des écrins, éditions Libris

EXTRAIT DU RANDOGUIDE
ECRINS BRIANCONNAIS, SEQUOIA EDITIONS

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Magazines
Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS A TERRE DE PROVENCE Pour 29 €
au lieu de 41,70 €

Suivez-nous sur
Facebook !