Accueil > Terre des Alpes > Randonnées SAVOIE > Col de l'Iseran, lac Noir, lac Blanc

Col de l'Iseran, lac Noir, lac Blanc

Refuge du Carro

Publié le 12/04/2007
© Texte et photos Jérôme Bailet

Vous découvrez ici la vie traditionnelle de ces hommes qui travaillent et vivent dans les montagnes près de l’Italie. Ils ont dû s’adapter au climat, à l’altitude, aux saisons pour conquérir cette vallée et y développer une économie. Au départ, ces habitants vivaient de l’agriculture pour se nourrir et alimenter leurs troupeaux. Désormais, l’activité s’est étoffée, diversifiée et l’arrivée du tourisme a ouvert d’autres horizons qui n’ont pas empêché la conservation des traditions et coutumes du pays. Les habitations lauzées sont construites pour résister au mieux à la neige avec une implantation qui est particulièrement bien étudiée ; dans les villages, elles sont particulièrement regroupées dans de petites ruelles étroites tandis que celles qui sont plus isolées dans les alpages s’imbriquent quand cela est nécessaire dans la pente en fonction de l’inclinaison pour les protéger des coulées de neige. Les chalets se dressent, en règle générale, au sud sur le versant adret, favorisant ainsi une meilleure exposition au soleil. La présence de la neige y est moins longue et l’hiver moins froid. La végétation est plus précoce et permet aux animaux de profiter davantage des alpages tandis que les hommes font le foin.

Infos Pratiques


ITINERAIRE
Du parking, partir vers le hameau de l’Ecot. En entrant dans celui-ci, prendre le chemin à droite entre les habitations, puis passer à droite de la maison en face de soi près du gros câble. L’itinéraire débute par une montée qui s’accentue au fur et à mesure. Suivre quelques lacets pour rejoindre ensuite le chemin qui dessert les lieux-dits. À la Feiche, une seconde ascension conduit au replat. De là, suivre la sente pas toujours très marquée au sol pour déboucher aux Reys. Prendre le chemin de droite qui monte pour contourner l’Ouille des Reys (3 081 m) et descendre ensuite dans le vallon. Dans le creux, franchir le ruisseau du Montet avant de remonter en lacets (respecter le chemin initial pour préserver le terrain). Ensuite, une légère descente conduit sous la Ouille de Gontière, sous laquelle on progresse jusqu’à Plan Sec. Un sentier étroit gagne le refuge du Carro par une petite montée. Pour le retour, la descente s’effectue à partir de Plan Sec vers le hameau de l’Ecot sans difficulté. On croise dans le vallon un chemin carrossable sur lequel on part à droite pour revenir au départ.

PRATIQUE
Accès

*À Bonneval-sur-Arc, poursuivre vers le col de l’Iseran
puis vers l’Ecot jusqu’au parking.

Caractéristiques
*Départ : 2 027 m (parking de l’Ecot)
*Arrivée : 2 759 m (refuge du Carro)
*Dénivelé : 732 m
*Durée : 6 h (montée : presque 4 h)
*Itinéraire : boucle
*Difficulté : pente assez forte au départ
et itinéraire relativement long
*Carte : 3633 ET (Tignes Val-d’Isère)
*Balisage : panneau jaune

EXTRAIT DU MAGAZINE
ALPES HORS SERIE N°2

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Magazines
Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS A TERRE DE PROVENCE Pour 29 €
au lieu de 41,70 €

Suivez-nous sur
Facebook !