Accueil > Terre des Alpes > Randonnées HAUTES-ALPES > Col de l'Izoard, lac de Souliers

Col de l'Izoard, lac de Souliers

Publié le 28/04/2008
© Texte et photos M. Zalio et P.Mounier

Rando
Le col de l’Izoard est le col mythique du massif du Queyras. Outre le fait de marquer la frontière entre le briançonnais et le Queyras, d’être l’une des trois entrées routières du massif (avec la vallée du Guil et le col Agnel) accessible uniquement l’été, le col de l’Izoard fait partie des grands cols des Alpes et les tours de France cyclistes s’y succèdent régulièrement. La Casse déserte ne laisse personne indifférent et certains ont descendu à ski les pierres en été. Plus haut, dominé par des cathédrales ruiniformes (Coste Belle), le petit lac de Souliers dort tranquillement au milieu de la verdure et les pêcheurs des lacs d’altitude viennent taquiner la truite et le saumon de fontaine. Nous sommes ici au pied du grand pic de Rochebrune, qui avec ces 3 320 mètres est un sommet majeur du massif du Queyras. Au pied du pic (col des Portes), la mer a laissé son empreinte par des coraux fossilisés.

*Souliers : vient du mot soleil et indique un lieu ensoleillé.
*La Chalp : de “chalp, chaup”, mauvais pâturage.

Le campanile, un patrimoine bien conservé !

À Brunissard, dans la même bâtisse que la Fruitière, on aperçoit un vieux clocher en bois. Symbole de la tradition communautaire, le campanile, appelé encore “tour du Procureur”, avait une importance capitale. Le procureur sonnait la cloche pour prévenir des corvées, du début de la fauche, de la montée à l’alpage, d’un incendie, la population ou annoncer les décès. La cloche retentissait 2 fois pour un homme mort, 3 fois pour une femme, 4 fois pour un enfant. Construit en 1751, retapé en 1829, ce clocher en bois prit feu en 1882 : il fut reconstruit en 1884 et subsiste encore aujourd’hui.

Infos Pratiques


ITINERAIRE
Depuis le parking, le chemin part en face de la vallée en s’enfonçant dans la forêt de pins à crochets et de mélèzes. Ce sentier (le gr 58) monte doucement jusqu’à une crête qui offre une vue superbe sur la vallée d’Arvieux (2 330 m). Plus loin, une intersection indique à droite le col du Tronchet, à gauche le lac de Souliers*. Suivre celui de gauche qui monte progressivement jusqu’au lac (2 492 m). On aperçoit le pic de Rochebrune bien dégagé. Le sentier va prendre en direction de celui-ci, puis descendre dans un petit vallon herbeux très agréable jusqu’à la forêt. Au fond du vallon, on aperçoit les maisons de Souliers. Continuer à descendre au milieu des arbres jusqu’à un replat et une bergerie à droite du chemin (eau à la fontaine).200 m après la bergerie, on retrouve le GR 58 qui vient de Souliers (2 064 m) et qui remonte à droite au col du Tronchet. Suivre ce GR 58 et en une petite heure, rejoindre le col du Tronchet (2 347 m). À flanc, ce chemin (laisser à gauche celui qui descend directement sur Brunissard) rejoint l’intersection du lac de Souliers. La boucle est finie. Rejoindre le parking par le sentier de montée.

PRATIQUE
Accès

*Depuis Guillestre, prendre la route du Queyras (D902). Avant Château-Queyras, suivre la route du col de l’Izoard (D902) ; traverser les villages d’Arvieux et de Brunissard et continuer jusqu’à la pancarte indiquant la Casse déserte. Parking à gauche de la route en montant.

Caractéristiques
*Départ et arrivée : la Casse déserte
*Altitude : 2 220 m
*Dénivelé : 560 m
*Durée : 4 à 5 heures
*Itinéraire : en boucle
*Carte : IGN TOP 25 N° 3537 ET Guillestre.
*Variante : du lac de Souliers, en 30 mn, monter au sommet de la crête du Tronchet (2 592 m) par un sentier peu marqué au départ. Vue superbe sur le Viso et le massif des Écrins.

ADRESSES UTILES
À la Chalp* d’Arvieux
*La Ferme de l’Isoard - Tél. 04 92 46 89 00
*Les jouets du Queyras - Tél. 04 92 46 73 86

C'est écrit
*Noms des lieux et des familles des Hautes-Alpes d’André Faure.

EXTRAIT DU MAGAZINE
ALPES HORS SERIE N°2

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Magazines
Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS A TERRE DE PROVENCE Pour 29 €
au lieu de 41,70 €

Suivez-nous sur
Facebook !