Accueil > Terre de Bretagne > Carnets de route COTES D'ARMOR > De Fort-la-Latte au cap Fréhel

De Fort-la-Latte au cap Fréhel

Le vertige de la lande

Publié le 02/08/2007
© Texte et photos Didier Houeix

Carnet de route

C’est un pays de falaises roses, le royaume du grand vertige qui chute dans les eaux bleues et turquoise de la Manche. Domaine de la lande, voici Fréhel, son cap, son à-pic de 70 mètres et son château, très fort !

9 mai 1958. La marée montante recouvre les rochers de Fort-la-Latte, sous le regard du Doigt de Gargantua, un gros menhir planté entre deux bouquets de fougères. A des milliers de kilomètres, ce soir-là, Richard Fleischer, réalisateur, assiste à la première projection de son film “Les Vikings”. On y voit Kirk Douglas et Tony Curtis se battre sur le donjon du fort. Ce duel fera le tour du monde des écrans de cinéma sortant de l’anonymat l’édifice militaire érigé au XIVe siècle. Des années plus tard, et de ce donjon, Philippe Noiret exhorte Sophie Marceau et Stéphane Freiss à prendre le large : la Révolution gronde dans le film “Chouans” de Philippe de Broca. L’accès de cette forteresse, barré par deux ravins, est possible grâce aux deux ponts-levis que vous franchirez sans problème : la visite du fort est autorisée, même si la fortification est une propriété privée. Du chemin de ronde, équipé d’une paire de jumelles, voici la baie de la Frênaye, la pointe de Saint-Cast, les Ebihens, Saint-Malo, Cézembre, et au loin, Jersey : une position stratégique idéale pour contrer les intentions de l’envahisseur anglais.

400 HECTARES DE LANDE
Séparé du fort par l’anse des Sévignés, le cap Fréhel, rendez-vous privilégié pour l’observation des départs de course à la voile, dont la célèbre Course du Rhum. Et la maréchaussée a fort à faire : ici, agglutinés sur la frange littorale, des milliers de passionnés et néophytes observent les concurrents filer toutes voiles gonflées vers les Caraïbes. Deux petites heures, environ 3 kilomètres de sentier très praticable et 3 kilomètres de petite route départementale, la D 16, séparent à pied, le cap du fort. Avec ses falaises, ses îlots de la Grande et la Petite Fauconnière couvertes de nichées d’oiseaux marins (cormorans huppés, goélands marins, mouettes tridactyles, guillemots de Troïl et pingouins Torda), et ses 400 hectares de lande littorale, le site du cap Fréhel enchante les visiteurs attentifs. Une promenade saine, au milieu d’une extraordinaire palette de couleurs : grès et schiste rose de la roche, mauve des arméries, pourpre des bruyères cendrées, ciliées, à quatre angles et callune, et or… de l’ajonc marin.

Infos Pratiques


CARNET DE BORD
Accès

*De Rennes : quitter la voie express N 176 à hauteur de Lamballe et prendre la D 768.
*De Brest : quitter la voie express N 176 à hauteur d’Yffiniac et prendre la D 786.

A voir
*Le phare de Fréhel : il se visite de jour et uniquement pendant l’été.

Carte

*IGN 1/25 000 - 1016 ET Saint-Cast-Le Guildo/ Cap Fréhels

ADRESSES UTILES
*Office de tourisme du cap Fréhel
Tél. 02 96 41 53 81
www.cap-frehel.net - www.paysdefrehel.com

EXTRAIT DU MAGAZINE
TERRE DE BRETAGNE HORS SERIE N°3

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Magazines
Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS A TERRE DE PROVENCE Pour 29 €
au lieu de 41,70 €

Suivez-nous sur
Facebook !