Fayence

Publié le 24/12/2007
© Texte et photos Jacques Drouin

Village
Bâti à flanc de colline, avec de nombreux villages perchés au caractère provençal très marqué et le lac de Saint-Cassien tout proches, Fayence a de quoi séduire. A l’origine, le village était bâti dans la plaine, à l’emplacement de la chapelle Notre-Dame-des-Cyprès : c’était la Favienta Loca (lieu agréable) des Romains. Le village s’évangélisera dès l’an 250, et à partir de 794, dépendra de l’évêché de Fréjus. Au cours des invasions sarrasines durant lesquelles les églises furent détruites, les habitants se réfugièrent sur les hauteurs. Les évêques firent construire le château au sommet de la colline. Fayence devint alors un lieu de villégiature et de repos apprécié par les évêques, dont on peut encore voir les anciennes résidences dans la vieille ville. Le château sera démantelé par Mgr Fleury, futur ministre de Louis XV. A partir de 1782, les droits de seigneurie furent rachetés à l’évêque de Fréjus. Fayence devint commune libre et son seul seigneur fut donc le Roi. Fayence participa très activement et parfois de façon sanglante à la Révolution Française. Agriculture et artisanat devinrent les principales ressources du village. Mais au XXe siècle, elles déclinent, et le village se tourne vers le tourisme. Le centre de vol à voile devint un des atouts majeurs de la cité. A Fayence, il ne faudra pas manquer les traditionnels marchés du mardi, jeudi et samedi, ainsi que le Salon des Antiquaires qui se tient quatre fois par an.

Tourrettes

Jouxtant Fayence, on fera un petit tour à Tourrettes aux sympathiques ruelles fleuries. Le site le plus remarquable de Tourrettes est la tour de l’Horloge qui surplombe le pays fayençois et offre une belle vue sur le château du Puy dont l’architecture originale attire le regard lorsque l’on est dans la plaine. Bâti en 1830, il a été transformé en appartements privés.

Infos Pratiques

PAS A PAS
L’office de tourisme de Fayence a matérialisé au sol deux circuits de visite : le jaune, court, se cantonne dans le centre du vieux village, le bleu, plus long, est plus complet. La visite débute place Léon-Roux. On montera d’abord place du château, où de la tour de l’Horloge s’étend un panorama exceptionnel : Estérel, Maures, toits du village. Sur la place de la République, le porche de la Mairie a été bâti sous Napoléon III. Le Four du Mitan a été aménagé en petit musée avec diorama. La rue Camille-Laroute est le domaine du petit artisanat d’art ; elle débouche sur la place de l’église St-Jean-Baptiste que l’on ne manquera pas de visiter pour son maître-autel baroque daté de 1757 et ses peintures. Sur le circuit long, vous admirerez la Porte Sarrasine et ses mâchicoulis, les lavoirs (St-Clair, place Gabriel-Péri).

Retrouvez toutes les infos pratiques
sur
GUIDE VILLAGES PAYS VAROIS

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Magazines
Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS A TERRE DE PROVENCE Pour 29 €
au lieu de 41,70 €

Suivez-nous sur
Facebook !