Accueil > Terre de Bretagne > Carnets de route MORBIHAN > La presqu’île de Rhuys

La presqu’île de Rhuys

La mer et ses deux visages

Publié le 29/03/2007
© Texte et Photos Didier Houeix

Carnet de route
Au sud, l’Océan et sa lumière de midi ; au nord, la petite mer et sa lumière du soir. L’Atlantique et le golfe du Morbihan sont ainsi séparés par un bras de terre d’une trentaine de kilomètres de long : la presqu’île de Rhuys, autrefois lieu de villégiature des ducs de Bretagne.

Rhuys… Avec la presqu’île, une question se pose : sur quelle rive vais-je poser mon regard ? L’océan ou le golfe ? Pourquoi pas les deux ? Ils cohabitent, séparés par une géographie programmée pour des vacances de couleur bleue et très ensoleillées. Et sans dénigrer le côté pile, le golfe du Morbihan, nous évoquerons ici le côté face, “grand soleil d’été”, où la baignade est assurée plein sud, vers les plages du Fogeo, de Kervet, des Govelins, de Port-Maria et de Saint-Jacques. La presqu’île est un bouquet de milieux contrastés qui fait le bonheur de ses hôtes. A l’est, les marais de Toulcaden et la rivière de Penerf ferment la partie la moins fréquentée de Rhuys. Au centre, l’une des plus belles plages de Bretagne, Suscinio. Du Beg Lann à la pointe de Penvins, elle marque la frontière avec la joyeuse cohue de l’ouest. Et s’il existe deux façons d’envisager la découverte de la presqu’île, il existe deux façons de s’y rendre. De la pointe de Kerpenhir, à Locmariaquer, embarquez à pied ou à vélo sur une vedette qui vous débarque de l’autre côté à Port-Navalo. De là, c’est facile : le phare sur les hauteurs et face à vous, prenez à droite et suivez le parcours des douaniers, jusqu’à Saint-Gildas-de-Rhuys, voire au-delà, par les plages et les rochers. Le circuit possède un handicap : il passe à Port-Crouesty, complexe de plaisance, érigé dans un environnement bétonné et très commercial.

A DEUX PAS DE L'OCEAN
Si vous avez choisi la voiture, il n’existe qu’une seule porte d’entrée : la D 780 en provenance de Vannes ou Muzillac, impossible d’y échapper pour se rendre à Sarzeau. Une seule route donc, pour d’importantes migrations journalières. Évitez la période “retour de plage” 17h-19h. Mais pour les lève-tôt la circulation est fluide. Les enfants, eux, sont énervés : on approche des plages. Vers 11 heures, elles sont désertes. Parmi les plus remarquables, le Beg Lann et Suscinio. Pour accéder à la première, “Faut faire le tour, m’sieurs dam’, par le Super U” : aller jusqu’au rond-point de Kergroëz et revenez sur vos pas. Passez le supermarché sur votre droite, et prenez la première à droite, direction la plage du Beg Lann. Toute mignonne pour des enfants en bas âge, elle est parfaite pour un départ de balade à pied sur le sentier, balisé vers l’ouest jusqu’au Roaliguen. Pour rejoindre le château de Suscinio, ne prenez pas la première sortie “Sarzeau” à droite, ne rentrez pas dans la ville, mais choisissez la deuxième bretelle, et passez sous la voie rapide. Vous y êtes. C’est le château – impossible et tant mieux, de construire autour d’un si beau joyau– qui a sauvé la plage d’odieux promoteurs immobiliers. Elle est vraiment belle. À midi, il y fait très chaud : pas l’ombre d’une ombre à l’horizon. Mais le blanc de sa longue courbe fascine. Propriétaires de véhicule camping-car, abandonnez ! Une barre bloque l’accès. Sur la plage, l’espace ne manque guère. L’autre chef-d’œuvre de cet endroit, c’est le château. Vous prendrez une glace avec les enfants, avant de visiter les remparts et le parc extérieur. Le nez en l’air, ils seront interloqués par un vol de choucas des tours : ils affectionnent ces murs. La balade est gratuite ! Cet imposant édifice, résidence du Duché de Bretagne, continue d’être restauré grâce à des instigateurs et compagnons bâtisseurs qui font là un travail remarquable. Cette magnificence médiévale nous plonge dans l’histoire de Bretagne au cœur d’un paysage de marais et de roselières, à deux pas de l’océan. Unique au monde !

Le Gochtial du Moulin : un secret à partager

C’est le secret de Saint-Armel. Bien évidemment, les habitués du café et les résidents connaissent tous le Gochtial. Et si vous voulez épater votre petit monde après un bon bain - ça creuse -, alors n’hésitez pas une seconde : faites le détour par le bourg de Saint-Armel. “On va chercher du Gochtial, les enfants”. “Du quoi ?”. À deux pas de l’église, voici “Le Moulin à Café”. Côté bar, il y a de l’animation, c’est l’heure des tournées générales. Côté boulangerie, il y a foule. Il est 17 heures, l’heure d’une ultime fournée. Les derniers Gochtials sont placés tout chauds sur les étals. L’odeur du pain brioché embaume l’air jusqu’à la rue centrale et parvient dans l’église aux narines de Saint-Armel. “Y’a bien un p’tit goût de sucre avec la farine. Et c’est sûr, du beurre et des œufs.” Vous pouvez demander, interroger, rien ne transpire au-delà des fourneaux où s’active la boulange. Impossible de connaître la recette du Gochtial, tenue secrète par la famille Le Joubioux. Bien gonflé, bien doré, il tient au corps. Pour le goûter ou le petit déjeuner, il est idéal. Deux précisions : gochtel, gochtial, en breton, ça veut dire pain-gâteau. Enfin sachez que “Le Moulin à Café” est ouvert tous les jours de l’été. Bon appétit !

Infos Pratiques


CARNET DE BORD
Accès

*De Rennes : quittez la voie express N 24 à hauteur de Ploërmel,
direction Vannes par la N 166. Ne rentrez pas dans Vannes.
Récupérez la N 165 en direction de Nantes. Enfin,
prenez la bretelle Sarzeau. Vous êtes sur la fameuse D 780.
*De Nantes ou Redon : quittez la voie express
N 165 à hauteur de Muzillac. Prendre la D 20
et à hauteur de Surzur, si vous ne souhaitez
pas prendre la D 780, un ensemble
de départementales dessert la côte
du Tour-du-Parc à Suscinio.

A faire
*La route de l’huître par le Tour-du-Parc

Carte
*IGN 1/25 000 - 0921 OT Vannes-golfe du Morbihan

ADRESSES UTILES
*Office de tourisme de Sarzeau
Tél. 02 97 41 82 37
www.tourisme-sarzeau.com
www.suscinio.info
www.rhuys.com
www.golfe-du-morbihan.com

EXTRAIT DU MAGAZINE
TERRE DE BRETAGNE HORS SERIE N°3

Abonnez-vous à notre newsletter

Magazines
Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS A TERRE DE PROVENCE Pour 29 €
au lieu de 41,70 €

Suivez-nous sur
Facebook !