Accueil > Idées Week-End > IDWeekEnd Art deVivre > MICHELIN 2011, Provence Côte d’Azur Corse

MICHELIN 2011, Provence Côte d’Azur Corse

Un cru plus réaliste

Publié le 28/02/2011
© Bernard GIANI

Après des années décousues, le guide Rouge reprend des couleurs.
Côté 2 étoiles, Bruno Oger rafle la mise, logique, pour celui qui les avait obtenues à La Villa des Lys du Majestic de Cannes. Maximin de retour avec son Bistrot de la Marine au Cros de Cagnes : le Guide Rouge récompense l'un des talents incontestable de la cuisine française. Surprise avec Mon rêve de Gosse, où Ludovic Ordas, ancien de La Palme d'Or au Martinez décroche sa première étoile dans son petit restaurant jouxtant le marché Forville, bonne inspiration de Michelin. Au Lavandou, l'ancien Sud devenu le Sub où Bruno Gaudin pérennise la formule jadis gagnante de Christophe Pétra, obtient une étoile, une bonne nouvelle pour la région orpheline des Roches après le départ de Mathias Dandine. Bravo pour La Badiane à Sainte-Maxime, et la cuisine pointue de Geoffrey Poësson soutenu en salle par son épouse Nathalie. Dans le Luberon, à Gargas, la Coquillade, obtient une étoile, récompense méritée pour Christophe Renaud et sa cuisine créative dans ce lieu magique. Avignon reprend des couleurs avec La Table de l'Hôtel d'Europe menée avec brio par Bruno d'Angélis, enfant du pays. Juste récompense d'une vision contemporaine appuyée sur des produits du Sud. Autre adresse récompensée sur la cité des Papes, le Diapason, où Erwan Houssin ancien de Thiercelin de la Villa Belrose à Saint-Tropez est récompensé pour sa cuisine. A Nice, Bravo pour l'étoile de Flaveur, table incontournable des frères Gaël et Mickaël Tourteaux, conviviale, à la cuisine vive et toute en finesse. Retour Mérité dans le cercle des étoilés pour Joël Garault au Vistamar, la table de l'hôtel Hermitage de Monaco. En Corse à Porto-Vecchio U Santa Marina décroche sa première étoile et Le Lido à Propriano est nommé espoir pour une première étoile.
Côté perte d'étoiles,
Logique pour l'Impérial Garoupe au Cap d\'Antibes avec le départ de Jégo pour la table des pêcheurs. La grande surprise est Jacques Chibois à la Bastide Saint-Antoine rétrogradé de 2 à 1 étoiles. Le Bacon des frères Sordello perd son étoile : une table aux excellents produits, mais à la cuisine moins créative que certaines adresses menées par de jeunes chefs audacieux. Autres pertes d'étoiles, le Paris Rome à Menton, le Grill de l'Hôtel de Paris à Monaco, excellente brasserie, mais sans personnalité majeure. Surprise pour Le Saint Paul dans le village du même nom, une table de charme qu'on aime bien, mais qui paie peut-être une cuisine trop sage. La Maison Bru à Eygalières perd sa deuxième étoile, une table devenue trop bling bling au fil des ans. Peut-être une incitation à un retour aux sources pour Wout Bru. Le Faventia à Tourrettes dans le Var, au Golf de Terre Blanche perd sans surprise ses 2 étoiles après le départ de Philippe Jourdain. Péron à Marseille perd aussi son étoile.
Peu de nouvelles étoiles, mais une augmentation des petites tables Bib Gourmand, Michelin suit la tendance générale.

Ci-dessus : Gaël et Mickaël Tourteaux - restaurant Flaveur à Nice

Infos Pratiques

Les nouveaux étoilés Michelin 2011
en Provence Côte d\'Azur et Corse

- 2 étoiles
Cannes / Le Cannet (06) Villa Archange

-1 étoile
Avignon (84) D\'Europe
Avignon (84) Le Diapason
Cagnes sur Mer / Cros-de-Cagnes (06) Bistrot de la Marine - Jacques Maximin
Cannes (06) Mon Rêve de Gosse
Gargas (84) Domaine de la Coquillade
Lavandou / Aiguebelle (83) Le Sub
Monte-Carlo (Principauté de Monaco) Vistamar
Nice (06) Flaveur
Porto-Vecchio (2A) U Santa Marina
Sainte-Maxime (83) La Badiane

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez-nous sur
Facebook !