Accueil > Terre des Alpes > Randonnées HAUTES-ALPES > Molines-en-Queyras, refuge Agnel et col Vieux

Molines-en-Queyras, refuge Agnel et col Vieux

Publié le 29/05/2007
© Texte Y. Fouque et C. Aubert Photos Y. Fouque et M. Zalio

Rando
La vallée des Aigues*, qui mène à Saint-Véran ou au col Agnel, est sans doute la plus connue du Queyras. Si la montée au refuge est un peu longue, l’accès au Pain de Sucre est splendide. Le parcours au pied de ce sommet frontière est une approche unique de la haute montagne, avec plein nord, la vue sur le Mont Blanc. Le refuge est ouvert, en principe, de février à Pâques. Au printemps, on peut accéder en véhicule jusqu’à la bergerie des Tioures*.


* Aigues : de l’occitan “aïga” quI désigne l’eau.
* Thioures : de l’occitan “tuf”, lieu où l’on trouve ce matériau.

Le Campanile, un patrimoine bien conservé !

A Brunissard, dans la même bâtisse que La Fruitière, on aperçoit un vieux clocher en bois. Symbole de la tradition communautaire, le campanile, appelé encore “tour du Procureur”, avait une importance capitale. Le procureur sonnait la cloche pour prévenir la population pour les corvées, le début de la fauche, la montée à l’alpage, d’un incendie, ou pour annoncer les décès. La cloche retentissait 2 fois pour un homme mort, 3 fois pour une femme, 4 fois pour un enfant. Construit en 1751, retapé en 1829, ce clocher en bois prit feu en 1882 : il fut reconstruit en 1884 et subsiste encore aujourd’hui. M. Zalio & Ph. Mounier

Infos Pratiques

ITINERAIRE
1er jour : du parking, rester en rive droite de l’Aigue Agnelle et suivre la route, régulièrement damée, qui passe devant la bergerie des Tioures* et monte au refuge Agnel.
2e jour : l’itinéraire suit la route, bien visible, jusqu’au col Agnel, frontière avec l‘Italie. Du col, revenir sur ses pas sur environ 200 m et monter dans le premier vallon à droite en direction du Pain de Sucre, jusqu’à retrouver de nouveau la crête frontière. En approchant du pied du sommet, traverser progressivement vers la gauche jusqu’à la crête qui vient du col Vieux. La descente se fait sans difficulté jusqu’à ce col, puis, par la rive gauche du vallon qui mène au refuge. Traverser le ruisseau de l’Eychassier puis descendre tout droit jusqu’au fond du vallon que l’on suit jusqu’à la route. La piste empruntée à la montée reste le meilleur moyen de rejoindre le parking.

PRATIQUE
Accès

*Depuis Guillestre, prendre la D 947 et passer à Château-Queyras, puis Molines-en-Queyras, pour arriver à Fontgillarde. Le parking se trouve à 1 km après Fontgillarde, au pont de Lariane, sur la route du col Agnel.

Fiche technique
*Dénivelé : 961 m (départ : 2 024 m - arrivée : 2 580 m pour le refuge, 2 744 m pour le col Agnel et 2 985 m au pied du Pain de Sucre).
*Distance A/R : 16 km pour le refuge et 8 km pour la boucle d’altitude à partir du refuge.
*Itinéraire en aller retour jusqu’au refuge, puis en boucle.
*Durée : 4 h 30 pour le refuge en aller retour, et 3 h pour la boucle.
*Niveau : facile jusqu’au col Agnel, ensuite, expérience de la montagne enneigée nécessaire.
*Balisage : pas de balisage, mais itinéraire facile jusqu’au refuge et au col Agnel.

Carte
*IGN Top 25 3637 OT Mont Viso/Saint-Véran

ADRESSES UTILES
*Office de tourisme de Molines-en-Queyras
Possibilités d’hébergement à Molines ou à Saint-Véran.
Tél : 04 92 45 83 22
*Destinations-Queyras - Randonnées en raquettes à neige
Tél. 04 92 45 04 29 - www.randoqueyras

EXTRAIT DU MAGAZINE
TERRE DE PROVENCE N°30

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Magazines
Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS A TERRE DE PROVENCE Pour 29 €
au lieu de 41,70 €

Suivez-nous sur
Facebook !