Accueil > Terre des Alpes > Randonnées ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE > Seyne-les-Alpes, balade minérale à Esclangon

Seyne-les-Alpes, balade minérale à Esclangon

Publié le 12/04/2007
© Texte V. Voirin et photos R. Callier

Rando
Aux portes de Digne-les-Bains, la route qui mène aux clues de Barles, offre un dépaysement total. Tour à tour, marnes noires, molasses rouges du Miocène, barres calcaires ruisselantes de lumière se donnent en spectacle. Un spectacle vieux de plusieurs millions d’années et qui dévoile l’histoire très mouvementée de la formation des Alpes du sud. Soulevée, écartelée, érodée, comblée, tenaillée, plissée, les adjectifs ne manquent pas. La terre nous conte ici son histoire. Celle des hommes vient naturellement s’y ajouter. Ainsi, la balade à l’ancien village d’Esclangon nous promet de belles émotions ! Des émotions qui n’ont que faire de l’exploit sportif (la grimpette qui y mène peut aisément être accomplie par des enfants) mais qui proviennent de la surdimension du monde minéral qui nous entoure. Ainsi, face à ces bouleversements géologiques qui nous attendent en fin de parcours, l’on se sent soudain très humble, dès les premiers regards jetés vers le “vélodrome d’Esclangon”. Cet ancien bassin marin (la mer recouvrait cet endroit entre –20 à –14 millions d’années) fut peu à peu comblé puis transformé lors de la surrection des Alpes. Puis face à cette imperturbable masse rocheuse qui tourbillonne sous nos yeux ébahis, des petits morceaux de la vie des hommes d’autrefois s’éparpillent sur un replat verdoyant. Saisissant contraste ! Jusqu’en 1962 quelques familles vivaient ici, au bout de nulle part, entourés de ces barres rocheuses qui se perdent très loin dans l’épaisseur du ciel azuré. Les quelques maisons ruinées du vieux village traduisent bien la force naturelle qui s’échappe du minéral. Encore debout, livrées au rude climat, elles témoignent de la vie sans doute difficile des anciens, mais forcément en harmonie avec cette nature imposante. Si les mauvaises récoltes et l’attrait des villes plus “confortables” ont eu raison de ces courageux montagnards, les quelques murs et poutres encore dressés résistent à l’envahissement des herbes folles. Quelques odeurs de cades, de buis, de lavande fine, quelques lointains bruits de sonnailles forcent l’imagination lorsque vient l’heure du repas tiré du sac avant de redescendre, peut-être plus lentement que l’on est monté… histoire de faire durer cet immense plaisir.

Infos Pratiques


PRATIQUE
Accès

*Depuis Digne-les-Bains, prendre la direction de Barles, Seyne-les-Alpes par la D900a, passer le village d’Esclangon et après se garer après le parking de la balade des empreinte de pas d’oiseaux signalisé par la Réserve géologique de Haute-Provence. Le parcours est balisé.

Caractéristiques
*Distance : 2 km – balade familiale
*Dénivelé : 350 m
*Durée : environ 2 h. Eviter les heures chaudes.
*Carte : IGN Top 25 n° 3440 ET Digne-les-Bains – La Javie – Vallée de la Bléone.
*Encadrement : 2 tables de lecture des paysages ont été installées par la Réserve géologique de Haute-Provence.

ADRESSES UTILES
*Comité départemental du Tourisme - Tél. 04 92 31 57 29
*OT de Digne-les-Bains - Tél. 04 92 36 62 62
*Réserve géologique de Haute-Provence
Tél. 04 92 36 70 70

A voir & à faire
*Visiter le musée-promenade du parc St-Benoît,
siège de La Réserve géologique. Sentiers mis en scène par des artistes, salles d’exposition, aquariums, salle de projection, fossiles
Tél. 04 92 36 70 70
*Traverser la clue du Péouré et la clue de Barles en continuant sur quelques km après le départ de la Balade à Esclangon.
*Se rafraîchir aux Thermes de Digne-les-Bains, soins à base d’huiles essentielles, bains bouillonnants…
Tél. 04 92 32 32 92

Où manger & dormir
*Hôtel Villa Gaïa
Charme et raffinement pour cette grande maison de famille
du XIXe. Cuisine uniquement le soir. Tél. 04 92 32 31 21 60

EXTRAIT DU MAGAZINE
ALPES HORS SERIE N °2

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Magazines
Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS A TERRE DE PROVENCE Pour 29 €
au lieu de 41,70 €

Suivez-nous sur
Facebook !