Accueil > Idées Week-End > IDWeekEnd BaladeRando > TERRE D'ALGÉRIE, L’Alger du petit Akram

TERRE D'ALGÉRIE, L’Alger du petit Akram

Publié le 27/08/2008
© Texte & photos MATTHIEU COLIN

Devant, tout est blanc et bleu. Blanches les constructions. Blanches les embarcations. Au large, les paquebots, les tankers, tracent leurs sillons blancs, sur une mer d’un bleu tellement profond que tu en as presque le vertige. Sur les collines où s’établit la ville toute blanche, les bleus lui répondent : bleu des volets et des balcons, des rideaux, une palette de bleus qui va du marine aux turquoises des carreaux de faïences des monuments, des dômes des minarets, mais aussi sur les barques des pêcheurs. Il y a quelques touches de rouge brique sur les toits ; les arbres feuillus et les palmiers rehaussent le tout de leurs verts, et fournissent un peu d’ombre aux piétons. Du côté du port, avec les grues, les voitures, les tankers, les containers, des couleurs plus foncées brodent le paysage. Le soleil fait briller tout ça, et le soir au couchant , vers l’ouest, le ciel devient rouge sur une mer d’huile. C’est une merveille. Depuis ce promontoire, certains jours, je n’en finis pas d’admirer les petits cubes blancs posés les uns à côté des autres, sur les collines. Je me dis que nous sommes très nombreux à habiter Alger. Puis je descends vers le cœur de la ville. Je passe devant la Grande Poste, avec ses arcades orientales, boulevard Che Guevara. Lorsque j’arrive sur le port, j’aime les petites maisons toutes blanches avec leurs balcons bleus. Place des Martyrs, j’aime m’arrêter au kiosque. Avec mon frère, on traverse la place dallée, on longe la mosquée blanche El Djadid. Les grands préfèrent la petite mosquée Ketchaoua. Si tu veux voir une église chrétienne, tu devras aller un peu plus loin pour découvrir la cathédrale du Sacré Cœur. Elle est assez moderne. Je trouve qu’elle ressemble davantage à une centrale nucléaire qu’à un édifice religieux. Il y a aussi des églises impressionnantes, comme Notre Dame d’Afrique qui surplombe le quartier Z’Ghara. Tu as remarqué qu’Alger mélange à merveille des styles différents qui nous rappellent toutes les époques de la ville. Dans certains quartiers, comme la rue Didouche Mourad - certains anciens l’appellent encore rue Michelet- on se croirait à Paris. Papa dit que ce sont des constructions haussmanniennes. Il y a aussi des immeubles de style colonial. Si tu veux voir de telles constructions à profusion, il vaut mieux que tu pousses à l’ouest, jusqu’à Sidi Fredj, la station balnéaire. À Alger, on a aussi des immeubles de style mauresque, et encore des constructions modernes comme le Mémorial des Martyrs qui ressemble à une fusée dressée vers le ciel. Là, par contre, j’aime bien..

La Casbah magique

C’est une médina très ancienne, inscrite au patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO depuis 1992. Elle fut construite à l’origine par les turcs et par les arabes. Elle descend vers la mer par des ruelles étroites, des volées d’escaliers, des marches pavées. Parfois le ciel bleu apparaît au détour d’une terrasse. Tu aperçois un instant la mer et les bateaux qui mouillent au large. Puis tout à coup tu te retrouves en plein souk… Tu plonges dans une foultitude d’étals à n’en plus finir. Ca sent bon les épices, ça bruisse de partout…

Infos Pratiques


À voir absolument à Alger…
LA RAMPE CHASSERIAU conçue pour renforcer les remparts à une époque où le danger venait de la méditerranée. Aujourd’hui baptisé boulevard Che guevara, l’ancien boulevard de l’impératrice sous napoléon III s’étend sur 1 500 mètres au-dessus des arcades de la rampe et constitue une promenade panoramique.
LE PORT
LA POSTE, construite en 1913, présente les caractéristiques du style néo-mauresque avec des arceaux, des dômes, calligraphie et moucharabieh, carreaux de faïences à l’intérieur.
LA MOSQUEE DE KETCHAOUA
LA CASBAH D’ALGER
LE MUSEE DES ARTS ET TRADITIONS POPULAIRES D'ALGER
LE MUSEE BARDO

ONAT (OFFICE NATIONAL DU TOURISME) :
TEL. (213 21) 74 33 76 ET 77
www.algeriantourism.com




Retrouvez l'intégralité du reportage sur
TERRE D'ALGÉRIE Thématique n°10



Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez-nous sur
Facebook !