Accueil > Terre de Provence > Randonnées BOUCHES-DU-RHONE > Trets, ermitage Saint-Jean du Puy

Trets, ermitage Saint-Jean du Puy

Publié le 04/04/2007
© Texte Fabienne Mathray Photos Gaël Hermitte

De garrigue en pinèdes odorantes, ce parcours de crêtes vous conduira à l’ermitage Saint-Jean du Puy. Véritable hâvre de calme et de fraîcheur (pour peu que vous évitiez de vous y rendre le week-end), le temps y apparaît comme suspendu quelque part entre Sainte-Baume et Sainte-Victoire, impossible de rester insensible à la magie des lieux... Pourtant l’histoire du site nous révèle que cette quiétude n’a toujours prévalue : fondé au 5e siècle après J.C. par Cassien, l’ermitage fut en partie détruit au 9e siècle au court des grandes invasions puis reconstruit et occupé par des religieux qui y développèrent les cultures en terrasses. En 1793, il devint la propriété de la commune de Trets et abrita des ermites jusqu’au 19e siècle. Puis ce sont les Maquisards de Saint-Jean du Puy qui y trouvèrent refuge entre mars et août 1944, avant la libération de Trets. On raconte aussi que des contrebandiers profitaient de l’éloignement des lieux pour échanger diverses marchandises dont... le pastis. Depuis les années 1960, l’association des Amis de Saint-Jean du Puy entretient et met en valeur le site qui comprend une chapelle, une tour de guet, des abris pour les randonneurs et un imposant porche de pierre, le tout caché dans la verdure.

La cigale

Son “Kssi-Kssi-Kssi” peut en  énerver certains, ou en bercer d'autres à l'heure de la sieste, en tout cas, comme l'olivier, elle symbolise bien le midi de la France. Avant que la cigale ne puisse jouer de ses “cymbales”, elle aura passé plusieurs années, sous forme de larve, enfouie dans la terre. La nymphe en sortira pour s'agripper à une brindille et se transformer en adulte. Elle s'envolera vers un pin dont elle sucera la sève. C'est grâce à son rostre, solide trompe, qu'elle perfore le tronc de l'arbre. Douée d’une certaine discrétion, elle est difficile à repérer, d’autant qu'elle s'arrête de chanter quand on l'approche. C'est pour attirer les femelles que le mâle joue cette mélopée lancinante. “Kssi-Kssi-Kssi”...

Infos Pratiques


ITINERAIRE

Du parking, prenez le sentier bleu qui monte en direction de l’est dans la garrigue. Passez une première bosse puis redescendez en prenant un peu d’élan pour gravir une côte courte mais raide ! Suivez bien le balisage bleu et restez sur la crête. Le sentier traverse ensuite une petite forêt. Au croisement, prenez à droite sur 5 m puis à gauche le sentier qui monte. Aux panneaux, continuez tout droit, l’ermitage est à 10 minutes. Pour profiter pleinement du panorama faites un aller-retour jusqu’à la tour de guet et à la table d’orientation, perchées à gauche de l’ermitage. Pour la descente, contournez le site par la droite (balisage rouge et blanc), passez sous le porche en pierre et rejoignez un parking. Suivez alors la piste la plus à gauche (balisage orange) qui rejoint la route. Remontez-la sur 400 m pour rejoindre le parking.

PRATIQUE
Accès
*D’Aix, prendre la N7 jusqu’au Canet puis la D6 jusqu’à Trets et enfin la D12 en direction de St-Zacharie. Passer Kirbon puis le monument de la Légion et continuer sur 400 m jusqu’au pas de la Couelle (col). Parking à gauche sous les pins. 30 km d’Aix.

Caractéristiques
*Départ : Pas de la Couelle, 531 m
*Arrivée : Ermitage St-Jean du Puy, 657 m
*Niveau : facile
*Itinéraire en boucle
*Durée : 2 h 15
*Période conseillée : toute l’année
*Dénivelé : 140 m
*Difficulté : quelques passages raides à l’aller
*Balisage : aller bleu, retour orange
*Carte : IGN Top 25 3244 ET

EXTRAIT DU RANDOFAMILLE PAYS D'AIX,
SEQUOIA EDITIONS

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Magazines
Je m'abonne

ABONNEZ-VOUS A TERRE DE PROVENCE Pour 29 €
au lieu de 41,70 €

Suivez-nous sur
Facebook !