Baie d’Ajaccio

De Capo di Feno à Porticcio

Publié le 25/05/2007
© Texte Bernard Giani Photos B. Giani et R. Palomba

Carnet de route
Il flotte ici un parfum de sérénité. La capitale de la Corse du Sud cultive l’ouverture. Une ville vivante et accueillante, porte d’accès des Sanguinaires et de Capo di Feno, bordée au Sud par Porticcio.
La ville impériale se targue d’un riche passé historique. Futur empereur, Napoléon Bonaparte naquit ici en 1769. On ne compte pas les rues et édifices honorant l’un des Corses les plus célèbres de l’histoire. Un autre Corse célèbre, Pascal Paoli, tenta de s’emparer de la cité en 1763, mais la ténacité de Masseria l’en empêcha. De 5 000 habitants en 1801, la ville est passée à plus de 60 000 âmes. Au cœur de la cité, le musée A Bandera retrace l’histoire de l’île. Armes, costumes, maquettes plongent le visiteur dans l’univers de Sampiero Corso, Bonaparte ou encore Pascal Paoli. Autre incontournable, la maison où naquit Napoléon Bonaparte le 15 août 1769. Située au cœur de la ville génoise, elle présente le mobilier familial fin XVIIe siècle. La famille Bonaparte a occupé ce lieu dès 1682. Enjeu de nombreuses rivalités, cette demeure stigmatise l’ascension sociale de Charles Bonaparte et Letizia Ramolino, parents de Napoléon.

CALME ET PLENITUDE AUX SANGUINAIRES
Direction les Sanguinaires. A peine sorti de la ville, on longe des tombeaux fastueux dont celui de Tino Rossi objet de pèlerinage pour les nombreux fans du chanteur. La route serpente ensuite le long du rivage devenant de plus en plus sauvage. Fragrances d’iode et de maquis se mêlent harmonieusement. Peu à peu, les Sanguinaires se dessinent à l’horizon. A la tombée du jour, leurs silhouettes rougeoyantes se découpent élégamment dans le ciel. Instant de calme et de plénitude. Quelques kilomètres avant la pointe, la route de Capo di Feno s’élance sur la droite. Elle mène, après quelques kilomètres de piste, à de superbes plages où les Ajacciens aiment venir boire un verre ou passer la fin de soirée en grignotant un morceau autour de la paillote du Pirate, chez Pierre Tou : pan bagnat, poisson grillé, salades selon l’humeur du jour, c’est simple et convivial. Sur la route du retour avant l’entrée dans la cité, L’Adriane cultive le style antillais dans cette paillote où les Anglais venaient déjà se dorer au soleil au début du XXe siècle. Plus près d’Ajaccio, Le Beau Rivage, table de la mer par excellence garde une fidèle clientèle d’habitués. Prix sages, tables les pieds dans l’eau, on s’y rend les yeux fermés. Retour en centre ville pour un repas typique au 20123, reconstitution fidèle d’un village corse : fontaines, maisonnettes, lanternes façonnent le décor et tarte au brocciu, charcuterie corse, cochon, sanglier fleurent bon l’authentique. Pour l’histoire, le nom du restau vient du village où il était situé, Pila-Canale, code postal 20123, tout un symbole ! Plus jeune et branché, Côté Port sur le port de l’Amirauté. Pas de carte marine ici. Une déco où les bois flottés ont la part belle, un service souriant et enjoué et une belle qualité de cuisine.

UNE NATURE GÉNÉREUSE

Côté activités, Couleur Corse offre des activités à la journée : canyoning, rando… Laeticia vous fait découvrir la nature corse, première richesse de l’Île. Autre possibilité au départ du port, la découverte des Sanguinaires en bateau à la demi-journée. On contemple ainsi la baie et la ville sous un angle différent. Côté sud, la route dépasse l’aéroport et atteint Porticcio. Plages de sable, soins thalasso possibles au Sofitel dans un cadre superbe. On est au départ de la départementale 55 menant aux superbes criques de Cupabbia. Presqu’île de l’Isoletta, plages d’Agosta et de Ruppione jalonnent cet itinéraire unique. En ajoutant les villages de l’arrière-pays dans la vallée de la Gravona. A Vero, Corse Rand’Eau propose des parcours aventure. Pont népalais, tyroliennes… De quoi occuper parents et enfants avant de retrouver le littoral et ses plages de sable blanc. Cerise sur le gâteau, fin mai, les régates impériales permettent aux néophytes comme aux marins confirmés d’embarquer sur de superbes voiliers pour une balade inoubliable dans cette baie magique.

Infos Pratiques

ADRESSES UTILES
*Office de Tourisme d’Ajaccio
3 bd du Roi Jérôme - Tél. 04 95 51 53 03

A voir & à faire
*Couleur Corse - Canyoning, rando
13 bd Salini - 20000 Ajaccio - Tél. 04 95 10 52 83
*Corse Rand’Eau Parcours aventure à Vero
Tél. 04 95 21 89 01 - www.corse-rand-eau.ht.st
* Musée A Bandera, musée d’histoire de Corse et de Méditerranée
1, rue du Général Lévie - 20000 Ajaccio
Tél. 04 95 51 07 34
*Maison Bonaparte
Rue Saint-Charles - 20000 Ajaccio - Tél. 04 95 21 43 89
*Régates impériales d’Ajaccio - Du 22 au 27 mai 2007
Possibilité d’embarquement pour les néophytes : 42 €
Feu d’artifice de clôture le samedi 21 mai à minuit.
www.regates-imperiales.com

Où dormir
Ajaccio

*La Pinède - Chambres de 100 à 160 €
Route des Sanguinaires - Tél. 04 95 52 00 44
*Hôtel Napoléon - Chambres de 70 à 100 €
4 rue Lorenzo Vero - Tél. 04 95 51 54 00

Porticcio
*Motel Le Rivoli
Studios avec terrasse et accès direct à la plage d’Agosta.
Plage d’Agosta - Tél. 04 95 25 06 02

Où manger
Ajaccio
*Côté Port - Carte 26 à 30 €
Port de l’Amirauté - 20000 Ajaccio - Tél. 04 95 10 85 75
*Le 20123 - Menu 28 €
2 rue du Roi de Rome - 20000 Ajaccio - Tél. 04 95 21 50 05
*Le Beau Rivage - Menus 20 à 26 €
Route des Sanguinaires - 20000 Ajaccio - Tél. 04 95 21 12 07

Porticcio
*Auberge La Ferme
Excellente cuisine familiale corse. Soupe paysanne, veau aux olives, charcuterie, cannellonis au brocciu. Environ 20 €
Agosta Plage Qu Molini - Tél. 04 95 25 02 09
*Le Maquis - Menu 65 € - BP 94 - 20166 Porticcio
Tél. 04 95 25 05 55 - www.lemaquis.com

EXTRAIT DU MAGAZINE
THEMATIQUE N°5 TERRE DE CORSE

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez-nous sur
Facebook !